BIOSTIMULATION

UNE ACTION AU
NIVEAU CELLULAIRE

  • Le laser va fournir l’énergie nécessaire un rétablissement du cycle de KREBS et donc relancer le métabolisme cellulaire et la cicatrisation
  • L’action du laser est à la fois superficielle (cicatrice) et profonde (déchirure musculaire, claquage, micro-lésions, tendineuses et ligamentaires)
  • Elle permet une cicatrisation musculaire, tendineuse ou ligamentaire sans formation de fibroses, généralement génératrices de douleurs résiduelles.
  • Ainsi, le temps de cicatrisation s’en trouve grandement accéléré

Ce qu’en pensent les thérapeutes >